remy-reichhart.fr

Banniere-2020-2021.jpg

Vendredi 27 novembre 2020

Accueil

 

Admin

Fichiers audio / vidéo

Liens audio - France Culture

Vidéos pédagogiques

Exemples de conclusions

On distinguera trois étapes :
A - Le bilan de la réflexion.
B - La réponse à la question du sujet.
C - L’ouverture de la réflexion (Facultatif - Voir la méthode de la dissertation).

Sujet : Peut-on dire de l'homme que c’est un être dénaturé ?


A - Nous sommes partis de l’idée commune selon laquelle, privé de ses racines, de ses attaches à un terroir et à une tradition, l’être humain courrait le risque de se perdre lui-même. Cette conception qui admet l’existence d’une nature humaine, définie par des critères de culture et de langue nous est apparue critiquable dans la mesure où elle méconnaît que l'homme est essentiellement libre, se définissant par ses projets et ses actes. Prenant en compte cette seconde thèse nous avons admis que l’idée de perdre une nature semblait confuse et trompeuse. Comment pourrait-on perdre ce qui est justement à acquérir ?

B - Il devient dès lors possible de répondre précisément à la question du sujet : l'homme n’est pas un être dénaturé qui perdrait par éloignement d’un milieu pour lui naturel ses qualités premières. Sa nature, ce qui le définit, réside justement dans sa capacité à inventer sa nature, à se produire lui-même en trouvant les solutions aux problèmes qui lui viennent de son être biologique et de son être social. Les solutions anciennes ne valent que reprises et corrigées puisque toute existence est par définition unique.

Cette dernière partie est facultative. Voir les éléments de méthode : la dissertation de philosophie.

C - Cette nécessité conduit l'être humain à se donner des raisons de vivre puisque ces raisons il ne les trouve pas prêtes à l’emploi ni dans une nature donnée, ni dans un état social définitif. L’éthique et la politique, qui découlent de cette nécessité, ne sont-elles pas une urgence ainsi qu’un enjeu pour la pensée et l’action, dans une société devenue plus complexe parce que moins soumise à la tradition ? Peut-on sérieusement attendre que d’autres fassent, à notre place, les choix nécessaires ?



Sujet : La perception est-elle une faculté purement naturelle ou faut-il la cultiver ?


A - Le sens commun voit dans la perception une attitude de simple réceptivité ; le monde vient à nous et nous l’accueillons tel qu’en lui même il se donne. Cette approche ne résiste cependant pas à l’examen puisque regarder n’est pas simplement voir, écouter autre chose qu’entendre... La perception est en réalité un acte toujours instruit, découpant dans le monde environnant des objets dignes d’intérêt. De la sorte, la perception peut être l’objet d’un perfectionnement au même titre que nos autres facultés.

B - Si la perception établit entre mon corps et le monde un rapport déterminé par lequel l’objet perçu se trouve mis en relief, alors il est possible d’admettre que nous puissions cultiver nos perceptions afin d’étendre notre emprise sur le monde. Le peintre, le musicien entre autres, savent tout le travail qu’il faut produire pour donner à leurs perceptions une plus grande acuité. Leur art se nourrit d’une éducation de la perception.

Cette dernière partie est facultative. Voir les éléments de méthode : la dissertation de philosophie.

C - Si nous admettons qu’il est possible de cultiver nos perceptions, alors il convient de s’interroger sur les modalités ainsi que sur les moyens à mettre en œuvre en vue de cet apprentissage. Une authentique éducation, soucieuse d’instruire toute notre personne, ne devrait-elle pas accorder une place plus significative aux enseignements artistiques ? Si la reconnaissance de cette nécessaire éducation est une affaire de choix politique, il nous revient de comprendre qu’une éducation n’a pas pour seul et unique but de nous adapter à la société telle qu’elle existe mais aussi de nous préparer pour d’autres choix.

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 26/09/2010 @ 10:24
Catégorie : Aucune

Haut

LINUX - UBUNTU version 18.04
PHP version 5.5.38
Use


Page générée en 0,124 secondes