remy-reichhart.fr

Banniere-2020-2021.jpg

Vendredi 27 novembre 2020

Accueil

 

Admin

Fichiers audio / vidéo

Liens audio - France Culture

Vidéos pédagogiques

Figures de la mythologie (1)

Il est important de connaître les grandes figures de la mythologie grecque. Les dieux, les déesses et les héros représentent des archétypes qui sont sans cesse sollicités en philosophie.

En voici quelques uns.

Dédale

Lassé d'être resté trop longtemps confiné à Crète, où il avait projeté et construit le labyrinthe, Dédale rêvait de son pays natal, dont le tenaient éloigné les flottes vigilantes de Minos, maître de tous les lieux, certes, mais pas des airs.
C'est ainsi que l'illustre architecte inventa un engin bizarre, inconnu aux hommes: il prit des plumes et les disposa ingénieusement de façon à imiter les ailes des oiseaux, puis il les attacha avec une ficelle et les fixa à la base avec de la cire. Lorsque le travail fut terminé, Dédale attacha sur ses épaules une paire d'ailes ainsi faites, et en fit autant pour son fils Icare, en l'avertissant de ne pas voler trop haut, près du soleil brûlant. Puis il s'envola en premier, suivi de son fils.

Ils avaient laissé Délos sur leur gauche, lorsque le jeune homme prit goût à l'audacieuse aventure: attiré par l'étendue du ciel, il vola plus haut, vers le soleil ardent qui fit fondre la cire et tomber les plumes. Icare agita désespérément ses bras, mais il tomba comme une pierre dans les eaux de Samos, dans la mer qui lui doit son nom.

Héraclès (Hercule)

Fils de Zeus et d'Alcmène (épouse d'Amphytrion de Thèbes). Le jour fixé pour la naissance d'Héraclès, Héra jalouse vola à Argos afin de faire accélérer la naissance d'Eurysthée, cousin d'Héraclès. En même temps, elle envoya Ilithye pour faire retarder l'accouchement d'Alcmène. C'est ainsi qu'Eurysthée naquit le premier. Il se vit confier le rôle de chef de la lignée des Perséides à laquelle il appartenait, tout comme Héraclès. La nature divine d'Héraclès (qui s'appelait alors Alcide ou Alcée) se révéla immédiatement. En effet, dès le berceau, il parvint à étrangler les deux serpents qu'Héra avait envoyés contre lui. Il passa son enfance à Thèbes. A dix-huit ans, Amphytrion l'envoya faire paître les troupeaux du roi Thespios sur l'Hélicon. Or, le roi désirait un neveu du héros. Il mit donc dans son lit, chaque nuit, une de ses cinquante filles. Héraclès s'unit à toutes les jeunes femmes, car il croyait qu'il s'agissait toujours de la même. De ces unions nacquirent ainsi cinquante fils appelés les Thespiades. De son épouse Mégara, fille du roi Créon de Thèbes, il eut aussi plusieurs enfants. Toutefois, Héra le rendit fou et il les tua. Il alla ensuite se faire purifier à Delphes. La Pythie lui ordonna de se mettre au service du roi Eurysthée de Tirynthe pendant douze ans. C'est d'ailleurs elle qui lui imposa aussi son nom, Héraclès signifiant "celui qui reçoit sa gloire d'Héra". Or, la gloire lui vint effectivement des douze travaux que lui commanda Eurysthée, mais qu'avait demandés Héra. Héraclès dut d'abord lutter contre Apollon pour s'emparer du trépied de Delphes ; il fut ensuite esclave d'Omphale, reine de Lydie, qui l'obligeait à porter des robes de femme. Puis, il devint marin sur le navire Argo qui partit à la conquête de la Toison d'or. Il combattit avec courage dans la Gigantomachie. Après le meurtre de ses fils, il confia Mégara à son ami et neveu, Iolaos. Il se remaria avec Déjanire, qui sera la cause de sa mort terrestre. Alors qu'il était encore en exil et errait avec sa nouvelle compagne, il tua d'une flèche empoisonnée le centaure Nessos qui faisait des avances à Déjanire. Au moment de sa mort, Nessos recommanda à Déjanire de recueillir son sang, car il lui assurerait l'amour éternel de son époux. Par la suite, quand Héraclès s'éprit de Iole, princesse d'Eubée, Déjanire trempa le vêtement de son mari dans le sang du centaure, mais le poison de la flèche qui avait pénétré dans le sang de Nessos provoqua de terribles souffrances au héros. Déjanire ne put supporter cette atrocité et se tua. Torturé par le venin, Héraclès tenta, lui aussi, de se donner la mort. Il s'étendit sur un bûcher de bois et ordonna qu'on y mette le feu. Toutefois, au moment où les flammes allaient l'envelopper, il fut transporté sur l'Olympe où il jouit de l'immortalité, se réconcilia avec Héra et épousa sa fille Hébé.

Méduse

La seule mortelle des trois Gorgones, fille des divinités marines Phorcos et Ketos. Elle fut d'abord une très belle jeune fille, mais Athéna métamorphosa sa chevelure en serpents. La déesse la punit ainsi pour s'être donnée à Poséidon dans un des temples qui lui était consacré. L'aspect de Méduse était si terrifiant que personne ne pouvait la regarder en face sans être pétrifié. A cause de cela, pour lui couper la tête, Persée utilisa un bouclier de bronze luisant où se reflétait l'image du monstre. Or, la tête de Méduse conserva ses pouvoirs même après avoir été coupée. Grâce à elle, Persée élimina Phinée qui voulait empêcher son mariage avec Andromède. Selon certaines versions, Atlas aurait été victime du même sortilège. Après de nombreuses mésaventures, la tête de Méduse fut placée par Athéna au centre de son bouclier.

Oedipe

Par trois fois l'oracle de Delphes avait averti Laïos, roi de Thèbes, de ne pas procréer, car le père mourrait de la main du fils. Ainsi, lorsque sa femme Jocaste accoucha, il décida d'abandonner le nouveau-né sur le mont Cithéron, et pour l'affaiblir encore plus on transperça ses pieds avec une pointe en fer. L'enfant fut recueilli par des bergers qui l'appelèrent Oedipe, c'est-à-dire "celui qui a les pieds enflés"; ils l'apportèrent au roi de Corinthe, qui l'éleva comme son propre fils. Lorsque Oedipe, désormais adulte, découvrit qu'il était un enfant trouvé, il voulut se rendre à Delphes pour interroger l'oracle sur l'identité de ses véritables parents, mais la Pythie lui tint des propos qui le bouleversèrent et l'emplirent d'angoisse: il tuerait son père et épouserait sa mère. Croyant encore être le fils du roi de Corinthe, le jeune homme décida de ne jamais plus mettre les pieds dans cette ville et se dirigea vers Thèbes. Mais sur son chemin il rencontra justement Laïos, ce père qu'il n'avait jamais connu. La banale altercation pour savoir qui passerait en premier sur l'étroit sentier dégénéra en bagarre et Oedipe tua Laïos, puis il oublia l'incident. Arrivé dans les environs de Thèbes, il libéra la région du monstre appelé Sphinx. Les Thébains reconnaissants le proclamèrent roi et lui donnèrent comme épouse la veuve de Laïos, dont il eut quatre enfants. Ainsi, avec les crimes horribles du parricide et de l'inceste, l'oracle de Delphes s'accomplissait. Lorsque, bien plus tard, la vérité éclata, Jocaste se pendit à l'une des poutres du palais et Oedipe se creva les yeux avec une des broches de sa femme et mère.

Pour plus de détail lisez Oedipe Roi de Sophocle.

Orphée

Orphée fut un des rares mortels à descendre vivant dans le royaume des morts et à obtenir la permission de remonter à la lumière du jour. De plus, il possédait des qualités exceptionnelles de chantre, de musicien et de poète. Au son de la lyre que lui avait offerte Apollon, il apprivoisait les bêtes féroces, tandis que les arbres et les rochers se déplaçaient pour suivre son chant. Après l'expédition des Argonautes, Orphée s'installa en Thrace et épousa la nymphe Eurydice. Mais, peu de temps après, celle-ci mourut d'une morsure de serpent. Par désespoir, Orphée descendit aux Enfers pour y retrouver son épouse. Les mélodies pleines de douleur de sa lyre lui permirent d'arrêter la roue d'Ixion, de calmer la faim de Tantale et de maintenir en équilibre le rocher de Sisyphe. Même le cruel Hadès et Perséphone, si solennelle, furent envoûtés par son chant. Pour le récompenser, ils lui permirent de ramener Eurydice parmi les vivants, à condition qu'il ne se retournât pas pour regarder son épouse. Orphée y consentit et commença à remonter vers la lumière en regardant obstinément de l'avant. Mais, lorsqu'il fut sur le point de passer le seuil fatidique, le doute et l'impatience amoureuse le poussèrent à se retourner. Il eut juste le temps de voir qu'Eurydice était à nouveau entraînée dans les profondeurs infernales.

Pandore

Lorsque Zeus vit briller sur terre la lumière du feu que Prométhée avait apporté aux hommes par la ruse, il se sentit trahi et prépara immédiatement un malheur pour toute la race. Sur son ordre, Héphaïstos fabriqua une forme de jeune fille avec de la glaise. Ensuite, tous les dieux furent réunis pour conférer à la créature des attributs et des qualités. Aphrodite lui donna la splendeur; Athéna lui enseigna les arts domestiques. Quant à Hermès, il mit dans son coeur la louange, le mensonge et la tromperie, attributs qui lui appartenaient et dont il était très fier. Ainsi fut créée la première femme que l'on baptisa du nom ambigu de Pandore, signifiant "riche de dons". Les Charites et les Heures se chargèrent de l'habiller somptueusement avant qu'Hermès ne l'emmenât chez Epiméthée. Celui-ci fut séduit par tant de beauté et voulut l'épouser. Il n'aurait pas dû, car Prométhée l'avait averti de refuser tout cadeau de Zeus qui cacherait un piège. En effet, lorsqu'Epiméthée ouvrit le grand vase que Pandore avait amené avec elle, tous les Maux s'en échappèrent et se répandirent sur l'humanité. Seule l'Espérance resta au fond de la jarre, car Pandore réussit à la refermer à temps. Et cela aussi était voulu par Zeus.

Prométhée

Fils du titan Japet et de l'Océanide Clyméné, frère d'Atlas et d'Epiméthée, il était lié au mythe de la création de l'homme. Il vécut toujours en conflit avec Zeus depuis le jour où, devant partager entre mortels et immortels les différentes parties d'un taureau sacrifié, il prépara avec la peau de l'animal deux sacs à peu près identiques. Mais l'un contenait les os enrobés dans une couche de graisse, et l'autre les meilleurs morceaux, mais cachés de façon qu'on ne puisse pas les voir. Lorsqu'il les présenta à Zeus, le dieu tomba dans le piège et choisit pour les dieux les bas morceaux. Vexé, il se vengea sur les hommes en les privant du feu, que Prométhée parvint toutefois à ramener sur terre. Les hommes furent de nouveau punis à travers Pandora, tandis que Prométhée fut enchaîné par Héphaïstos au sommet du Caucase : chaque jour un aigle descendait dévorer son foie qui se régénérait pendant la nuit. Il fut libéré après treize générations par Héraclès, qui tua l'aigle.

Sisyphe

Roi mythique, fondateur de Corinthe. Il se montra tellement astucieux qu'il réussit à tenir la Mort en échec. Cela lui valut, finalement, son supplice devenu proverbial. Il dut pousser des mains et des pieds une grosse pierre pour la faire monter sur la montagne. Lorsqu'il arriva près du sommet, la pierre lui échappa et redescendit ; il fut ainsi obligé de recommencer sans fin.

Sphinx

Monstre féminin au visage de femme, à la poitrine, aux pattes et à la queue de lion et aux ailes de rapace. Elle était fille d'Echidna et du chien Orthros. Envoyée par Héra contre Thèbes pour punir le roi Laïos de sa passion pour le fils de Pélops, le Sphinx ravageait le pays en dévorant les êtres humains qui n'arrivaient pas à résoudre ses énigmes. La plus célèbre était: "Quel est l'être qui marche tantôt sur deux pieds, tantôt sur trois, tantôt sur quatre et qui, contrairement à la loi naturelle, est plus faible quand il a plus de pattes?" La solution fut trouvée par Oedipe, qui répondit "L'homme" (car l'homme marche à quatre pattes dans son enfance, puis sur ses deux jambes et enfin s'appuie sur un bâton). Désespéré de sa défaite, le Sphinx se tua en se jetant du rocher sur lequel il était perché.

Tantale

Richissime roi de Sipyle, près de Smyrne, il passe pour être le fils de Zeus et de Ploutos; mari de Dioné et père de Niobé et de Pélops. Il fut précipité aux Enfers pour avoir offensé les dieux en leur servant comme plat son jeune fils Pélops. Il fut condamné à une faim et à une soif éternelles ou, selon certains auteurs, placé sous une énorme pierre en équilibre instable et toujours sur le point de tomber.

Tirésias

Un des plus célèbres devins de l'Antiquité, originaire de Thèbes, en Béotie. Parce qu'il avait vécu pendant sept ans sous la forme d'une femme, Zeus et Héra lui demandèrent qui, de l'homme ou de la femme, était le plus avantagé dans le plaisir amoureux. Tirésias affirma que c'étaient les femmes qui avaient le plus de plaisir. Cette réponse mit Héra en colère, car elle dévoilait un secret féminin par excellence. Pour cette raison, elle rendit Tirésias aveugle. En guise de dédommagement, Zeus offrit à la victime le don de la prophétie. Tirésias prédit, entre autres, la fin de Penthée et l'avertit de ne pas s'opposer au culte de Dionysos. Ulysse descendit aux Enfers pour l'interroger, car il voulait savoir comment finirait son voyage de retour à Ithaque

Ulysse

Les Grecs l'appelaient "Odusseus" (le détesté). Il était roi d'Ithaque, fils de Laërte et d'Anticlée, époux de Pénélope et père de Télémaque. Un oracle lui avait prédit qu'il partirait pour la guerre de Troie et resterait loin de sa patrie pendant vingt ans. Il essaya d'éviter ce départ en se faisant passer pour fou, mais Palamède et Agamemnon ne furent pas dupes. Ulysse, lui, dévoila le jeu d'Achille qui avait été déguisé en femme et caché par sa mère dans le palais de Scyros. Pendant le siège de Troie, il se distingua par son courage, sa prudence et son éloquence. A la mort d'Achille, il réussit à obtenir les armes de ce dernier (fabriquées par Héphaïstos) au préjudice d'Ajax, fils de Télamon. Il eut l'idée du cheval de bois qui causa la perte de la ville et il faisait partie des Grecs qui s'emparèrent du Palladium. Après la guerre, il mit dix ans pour retourner dans sa patrie, et cela malgré la protection d'Athéna.
















...

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 08/08/2016 @ 19:13
Catégorie : Aucune

Haut

LINUX - UBUNTU version 18.04
PHP version 5.5.38
Use


Page générée en 0,022 secondes