remy-reichhart.fr

banniere-2021-2022.jpg

Dimanche 26 juin 2022

Accueil

 

Admin

L'argumentation

Éléments de méthode : rechercher des arguments pour défendre une idée

Sujet : Peut-il y avoir une liberté sans loi ?

Il n'y a pas de réponse « vraie » ou «fausse » à un problème philosophique. En revanche, les idées défendues doivent être argumentées, sous peine de n'être que de simples opinions non fondées en raison.

1 – Examiner les différentes thèses

Les deux concepts « liberté » et « loi » sont d'égale importance : on cherche à établir le degré de relation qu'il y a entre les deux. Construisez une définition de la liberté et de la loi. Comparez les caractéristiques de la liberté avec celles de la loi. Vous semblent-elles compatibles, incompatibles ?
- Pour notre sujet, plusieurs solutions sont logiquement pensables.
Deux solutions extrêmes
- Une corrélation stricte : partout où il y a loi, il y a liberté ; partout où il y a liberté, il y a loi.
- Une stricte incompatibilité : partout où il y a loi, la liberté est absente ; partout où il y a liberté, la loi n'existe pas ou n'est pas appliquée.
Des solutions intermédiaires
- La loi serait condition nécessaire mais non suffisante de la liberté. Aucune liberté ne peut être garantie en dehors des lois ; mais toutes les lois ne sont pas pour autant légitimes et garantes des libertés.
- La loi serait condition suffisante mais non nécessaire de la liberté. Toutes les lois, quelles qu'elles soient, rendraient libres ; mais on pourrait aussi être libre sans elles.

2 – Développer l’idée à défendre

C'est en précisant ses idées que l'on trouvera comment les défendre de façon rigoureuse.
Exemple : Soit l'idée : la loi est condition nécessaire mais non suffisante de la liberté. Il ne peut y avoir de liberté sans loi, car seule la loi protège l'individu contre l'arbitraire d'autres individus. La loi vise à assurer des garanties juridiques et constitutionnelles, limitant et encadrant l'exercice du pouvoir. Mais tous les États ne sont pas républicains ; il peut y avoir des lois injustes. La loi (réduite à la légalité) n'est donc pas suffisante : il faut lui ajouter la légitimité.
Qu'est-ce qu'une condition nécessaire ? Une condition suffisante ? Comment une condition peut-elle être à la fois nécessaire et non suffisante ? Essayez de développer au maximum le sens de l'idée à défendre.

3 - Développer une stratégie argumentative :

Un argument est une idée qui permet de justifier l'idée défendue. Selon l'argument choisi, le type de raisonnement ne sera pas le même - un raisonnement étant ce qui permet d'articuler ensemble l'argument et l'idée défendue.

A. Les principaux types de raisonnement
a. Le raisonnement par déduction. Il s'agit de montrer que l'idée défendue est un cas particulier d'une idée plus générale déjà démontrée, et donc que la première se déduit de la seconde.
b. Le raisonnement par l'absurde. On montre que l'idée contraire à celle que l'on défend conduit à une contradiction, à un non-sens.
c. Le raisonnement par analogie. L'idée défendue est comparée à une autre afin de montrer qu'elles sont analogues, et donc qu'elles ont les mêmes caractéristiques.
d. Le raisonnement par opposition. L'idée défendue est comparée à une autre afin de montrer qu'elles n'ont rien en commun, et donc qu'elles n'ont pas les mêmes caractéristiques.
e. Le raisonnement généalogique. L'origine de l'idée défendue (ou plus souvent de l'idée critiquée) est présentée dans le but de montrer que les caractéristiques qui lui sont d'ordinaire attribuées sont bien les siennes (ou au contraire qu'il est illégitime de les lui attribuer).

B. Un exemple
Argumentation de l'idée : La loi est condition nécessaire mais non suffisante de la liberté.
Pourquoi est-ce une condition nécessaire ?
 Argument : parce que la liberté, ce n'est pas la licence.
 Type de raisonnement choisi : le raisonnement par opposition.
La licence est l'absence de contraintes, l'absence de lois. Tout est permis. Quelles sont les conséquences de cette situation ? On peut penser au contraire que la liberté signifie ne pas être esclave, ni d'un autre ni de soi-même. La liberté ne signifierait donc pas céder à son envie du moment. Elle se réaliserait, au contraire, lorsque l'on décide soi-même de la loi que l'on va respecter, lorsque l'on obéit à la loi qu'on s'est prescrite. Dans cette hypothèse, la liberté se définit comme autonomie (l'obéissance à sa propre loi) et ne doit pas être confondue avec la licence. La loi est donc bien incluse dans la définition de la liberté et est donc bien une condition nécessaire de la liberté.
Pour développer cet argument, étudiez la conception kantienne de l'autonomie (voir Manuel texte n°121) et la conception rousseauiste du Contrat social (voir Manuel texte n°114). La loi n'est pas une condition suffisante de la liberté. Pour démontrer cette idée, utilisez comme argument la différence entre la loi légitime et la loi légale et proposez un raisonnement par opposition.



































.

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 12/11/2015 @ 20:45
Catégorie : Aucune

Calendrier

<< Juin  2022 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
30 31 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 01 02 03
Haut

LINUX - UBUNTU version 18.04
PHP version 5.5.38
Use


Page générée en 0,007 secondes